TOP 10 des trucs découverts en 2017 que j’aurais voulu découvrir avant

9782246686118-T#10 – King Kong Théorie de Virginie Despentes : elle était restée dans un coin de ma tête à cause du scandale de « Baise-moi » mais je n’avais jamais rien lu d’elle. C’est cette interview dans le Monde qui m’a amenée à le faire. La lecture de King Kong Théorie est une sacrée claque : féministe, bien sûr, mais un féminisme inclusif, avant tout anti-système qui pousse hommes et femmes à se serrer les coudes pour sortir de l’essoreuse à salade.
Avec qui partager cette trouvaille ? Vos grand-parents. Il n’est jamais trop tard pour sortir de la Matrice.
Les plus : repenser le féminin, le masculin mais aussi la morale et surtout la puissance « qui ne doit pas être une brutalité ».
Les moins : le ton parfois dur peut braquer une partie du lectorat masculin. « Comment ça, on parle d’arrêter de nous faire la courte échelle en permanence ? »

Les_Sentiments_du_Prince_Charles

#9 – Les sentiments du Prince Charles de Liv Strömquist : même vibe que Despentes mais cette fois en bande-dessinée. Décortiquer les comportements genrés dans les relations hétérosexuelles : tout un programme. Si le travail de Strömquist se veut drôle et subversif, il est avant tout extrêmement bien documenté. Les exemples sont au poil et l’effet est saisissant : si vous êtes une femme qui aime les hommes, après l’avoir fini vous aurez normalement envie de faire votre vie avec un raton laveur ou un plot de circulation.
Avec qui partager cette trouvaille ? Votre pote qui prend sa compagne pour son chauffe-pied. Votre copine qui se prend pour un chauffe-pied.
Les plus : vous allez avoir envie de mettre des coups de latte dans votre relation hétérosexuelle imbibée de patriarcat
Les moins : vous allez avoir envie de mettre des gros gros coups de latte dans votre relation hétérosexuelle imbibée de patriarcat

expand-your-mind-i-ashram-de-yoga-sivananda.jpeg#8 – L’Ashram Sivananda à Orléans : un Ashram, c’est un lieu de retraite spirituelle dans l’Hindouisme. On y médite, on y fait du yoga, on y mange de la nourriture ayurvédique. Et vous serez ravis d’apprendre qu’il est inutile d’aller jusqu’en Himalaya pour en dégoter un : quelques heures de transport vers le sud de Paris et vous y êtes. Dans un grand parc aéré, les swamis (moines) disciples de feu Sivananda et feu Vishnudevananda dispensent leur enseignement yogique dans une ambiance paisible et ultra bienveillante. Un peu perché ? Totalement. Les tarifs sont très accessibles et non, ce n’est pas une secte, j’ai vérifié avant d’y aller. Pas folle, la guêpe bobo.
Avec qui partager cette trouvaille ? Allez-y seuls. Vous serez plus à l’aise pour chanter des mantras si vous ne vous sentez pas observés par quelqu’un qui vous connait par coeur.
Les plus : une vraie expérience de la méditation au lever du soleil, un enseignement yogique extrêmement rigoureux centré sur la spiritualité et non sur la performance. Ca fait des sacrées vacances.
Les moins : au début, vous allez avoir mal aux genoux, au dos et aux chevilles. Etre assis en tailleur pendant 2 heures réconcilie avec le concept de « chaise ». Le lieu est hindou mais se veut œcuménique. Les prières sont donc universelles. Si vous êtes athées, comme moi, vous vous sentirez peut-être mal représentés : auquel cas, vous pouvez décider que vos Kirtans sont à destination des abeilles, des nuages, de votre chat Pantoufle etc…

photo#7 – Yoga with Adriene : une fois que vous serez revenus de votre Ashram, vous aurez très envie de faire du yoga tous les jours. Sauf que les tarifs parisiens vous en dissuaderont rapidement. J’ai la solution : il existe sur cette terre des personnes qui mettent en ligne d’excellents cours sur youtube, gratuitement. C’est complètement merveilleux. Adriene propose un enseignement plutôt doux et cherche vraiment à rendre les élèves autonomes dans leur pratique. Les corrections de posture qu’elle propose sont claires et appropriées. Parfois elle fait des blagues et elle a un chien. C’est donc un très bon combo, à compléter par un « vrai » cours.
Avec qui partager cette trouvaille ? Vos potes en surchauffe cérébrale « qui n’ont le temps de rien en ce moment ». Ils vont les trouver, leurs 30 minutes par jour, je vous le garantis.
Les plus : vous allez (re)découvrir votre prana. Oui, vous ne savez pas ce que c’est que le prana. Et bien justement, va falloir s’y mettre rapidement.
Les moins : on est quand-même à Austin dans le Texas. Ok, Austin est la ville la plus cool du Texas mais ça reste une approche « à l’américaine ». HEEELLOOOOO EVERYOOOOONE
MR1#6 – La Communication Non-Violente de Marshall Rosenberg. Récapitulons : suite aux épisode précédentes, vous êtes devenus anticapitalistes et féministes. Vous êtes donc un poil agacés par le Monde qui nous entoure. Mais en même temps, vous êtes devenus hindous et vous embrassez totalement le concept de Ahimsa. La Communication Non Violente deviendra alors un incontournable pour ne pas occire Mireille de la compta (lâchez cet ôte-agrafe) et laisser votre oncle réactionnaire terminer paisiblement sa vie de mâle blanc dominant tel un vieil éléphant borné qui sent le pâté de sanglier moisi. Plus de colère vous dis-je. Non seulement Rosenberg a inventé une véritable méthode concrète pour communiquer plus intelligemment mais il l’explique avec des images et des concepts clairs (girafe vs chacal) gratinés de beaucoup d’humour. Vous pouvez lire son bouquin ou regarder ses conférences, c’est un régal.
Avec qui partager cette trouvaille ? L’U-NI-VERS
Les plus : au-delà des perspectives que cela ouvre pour apprendre à dialoguer, c’est aussi un outil génial pour analyser ses propres comportements. Puisque – entendons-nous bien – nous avons TOUS un sale côté chacal…
Les moins : c’est pas facile de parler en girafe. « Quand tu me frappes avec cet ôte-agrafe, je ressens de la douleur et de la tristesse. J’aimerais que tu perçoives ma fragilité et que tu me tapes plutôt avec cette plume de pintade. »

les-aventures-de-pensouillard-le-hamster-9782732482361_0#5 – Pensouillard le Hamster :  la littérature sur le développement personnelle fait ses choux gras de l’anxiété générale en ce moment. On n’en peut plus d’ailleurs, du développement personnel qui vire à la dictature égoïste deux fois sur trois. Mais moi, comme j’ai eu trois hamsters quand j’étais petite (Cerise, Radis et Grizzly), ce livre qui s’appuie sur l’image d’un rongeur incontrôlable pédalant dans sa roue pour m’expliquer comment fonctionne mon ego, ça m’a tout de suite parlé. Pédagogique et souvent drôle, vous pouvez également choisir de vous le procurer en version illustrée !
Avec qui partager cette trouvaille ? Vos amis à qui vous répétez qu’ils devraient se mettre à la méditation mais qui sont rebutés par le côté spirituel et ésotérique du truc.
Les plus : il y a un hamster dedans. J’adore les hamsters.
Les moins : un peu simpliste peut-être ? Oui mais comme il y a un hamster, franchement ça va.

logo_uni_2_480_1_0#4 – L’Université des Colibris : Pierre Rabhi, maintenant tout le monde connait. Il est une des figures emblématiques du mouvement Colibris : son objectif est de nous transformer en petits oiseaux besogneux qui, unissant leurs forces, finiront par vaincre le mal. Un colibri, ça s’éduque. Alors le mouvement Colibris a lancé sa plateforme de cours en ligne, aussi appelés MOOC (Massive Open Online Course). On y apprend la création d’une oasis de vie, la gouvernance partagée et en ce moment la Permaculture ! C’est gratuit, très qualitatif et le réseau colibris est maintenant suffisamment étendu pour proposer quelque chose d’extrêmement complet.
Les plus : plateforme très bien faite, intervenants intéressants, nombreuses possibilités d’approfondir et surtout de passer à l’action une fois le cours terminé.
Les moins : certaines personnes trouvent le ton Colibris un peu niais. Question de sensibilité…

Coton tige éternel
Ceci n’est effectivement pas une pipe.

#3 – Les sacs à Vrac, les cotons lavables, le coton-tige éternel (ci-contre), le bee’s wrap : le zéro-déchet c’est écolo, certes. Mais si vous ne croyez pas à l’extinction de masse, pensez-bien à une chose : vous descendrez la poubelle bien moins souvent si vous vous y mettez.
Avec qui partager cette trouvaille ? Toi, toi et toi là-bas. On est tous dans le même bateau, ça s’appelle la Terre, bande de larves.
Les plus : les oiseaux et les dauphins chanteront vos louanges, vous n’aurez plus besoin de créer un « sac à sacs » qui envahit la moitié de votre cuisine, vous allez faire des sacrées économies et anéantir la société de consommation ! BANZAÏ.
Les moins : vous allez devenir un tout petit peu pénibles avec vos amis quand ils viendront dîner et que vous leur direz « tu peux reprendre la fin de ton Brownie Brossard dans sa barquette d’alu, son sachet plastique et sa boîte en carton s’il te plait ? Sinon, ça va me remplir la moitié de ma poubelle d’un coup et ça m’arrange guère. »

 

schc3a9ma-amap #2 – L’AMAP : Association de Maintien de l’Agriculture Paysanne : concrètement, toutes les semaines on va chercher ses légumes archi bio (parfois ses fruits, sa viande, son vin et son huile) en direct du producteur. Pourquoi est-ce que j’ai mis autant de temps à m’inscrire dans une AMAP ? C’est un mystère complet.
Avec qui partager cette trouvaille ? Ceux qui se nourrissent exclusivement de Schoko-Bons.
Les plus : vous passerez beaucoup moins de temps à déambuler, l’oeil vitreux, dans un Franprix mortifère où les courgettes glyphosatées s’alignent sur les étales en plein mois de décembre. Vous n’aurez plus à vous creuser la tête pour savoir quoi manger cette semaine (et chacun sait que l’abondance de choix est néfaste). Vous allez vous remettre à cuisiner, découvrir un tas de nouvelles recettes (c’est les produits qui détermineront les menus et plus l’inverse). En plus, vous gérerez mieux votre budget (chèque en début de saison et après roule ma poule), ferez drastiquement baisser votre bilan carbone, mangerez sans pesticide. Et vous deviendrez également plus drôles et plus beaux.
Les moins : en hiver, ce sera topinambour, pomme de terre, topinambour, navet, topinambour, betterave crue, topinambour. Voilà une cool recette de pot au feu de chou-rave party pour vous remonter.

20170629_171341
Bibi et Fifi dans un champ en Alsace

#1 – Le WWOOFING : World Wide Opportunities on Organic Farms. Concrètement, logé et nourri à la ferme contre 4 à 5h de travail journalier. On peut en faire partout en France et dans le Monde, allez regarder leur carte sur le site, ça va vous faire rêver : maraîchage, élevage, production de liqueurs de fruit, fromage, plantes sauvages… Choisissez, contactez, partez, apprenez, recommencez…
Avec qui partager cette trouvaille ? Cette copine qui vous a dit l’autre jour « L’agneau, c’est le petit de la vache, c’est ça ? »
Les plus :
– mieux comprendre comment on produit et surtout QUI produit
– mieux savoir où on met les pieds quand on fait ses courses
– pouvoir survivre à peu prés en cas de guerre nucléaire (et je vous rappelle que ça va pas tarder à péter)
Les moins : ce n’est pas tout à fait légal en France. En fait, techniquement, ça peut être considéré comme du travail dissimulé. Mais comme les agriculteurs gagnent en moyenne 350€ par mois, j’ai l’impression qu’ils ont plutôt prévu de leur lâcher le falzar là-dessus. Et c’est tant mieux.

Les choses de Perec

P.S : si vous voulez lire les bouquins que je cite dans cet article, pensez aux bibliothèques municipales. Ca prend 5 minutes de faire faire sa carte, c’est gratuit et mine de rien, c’est écolo. Vous avez tellement apprécié la lecture de ces ouvrages que vous voulez les garder toute votre vie ? Pensez à les acheter chez votre libraire adoré et pas sur Amazon. A cause de l’anti-capitalisme.

A propos de l’auteure

Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner au blog via le menu de la page d’accueil ou me suivre sur facebook et instagram. Au plaisir !

Un commentaire sur “TOP 10 des trucs découverts en 2017 que j’aurais voulu découvrir avant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s